Bronzes Animalia

René Paris

(1881 - 1970)

René Paris grandit à Paris et débuta sa formation de sculpteur très jeune, auprès de Isidore Bonheur (1827 – 1901) et Mathurin Moreau (1822 – 1912). Pour sa première participation au Salon des Artistes Français en 1899, il exposa une Lionne couchée en cire. Il était alors âgé de seize ans. René Paris fut ensuite l’élève de différents sculpteurs, notamment de Georges Gardet (1863 – 1939) et Victor Peter (1840 – 1918). À partir de 1907, il présenta des bronzes lors des salons, profitant d’une reconnaissance grandissante. Cet artiste réalisait aussi bien des œuvres en plâtre qu’en bronze, en granite, en marbre ou même en bois. Ses sculptures furent exposées lors des Salons des Artistes Animaliers, à partir de 1913. Plusieurs médailles récompensèrent son travail et son talent : la médaille de bronze du Salon des Artistes Français en 1912, l’argent en 1914, puis l’or en 1920, enfin, une grande médaille d’honneur en 1939. Beaucoup d’autres récompenses lui furent remises, parmi lesquelles la Légion d’Honneur. 

 

René Paris reçut plusieurs commandes publiques, dont la statue d’Hervé Rielle en bronze qui se trouve au Croisic depuis 1913 et qui rend hommage à ce personnage héroïque de la marine française du XVIIe siècle. Il a également réalisé un monument après la première guerre mondiale, représentant un Lion gisant en pierre et situé à Fleury-devant-Douaumont, village détruit lors de la bataille de Verdun. Il rend hommage à la 130e division d’infanterie. 

Vers la fin des années 1950, René Paris cessa d’exposer et s’installa en Bretagne, à Batz-sur-Mer. 

Littérature

– J.-C. Hachet, Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers & fondeurs de l’Antiquité à nos jours, Paris : Argusvalentines, volume I, 2005, p. 497. 

Œuvres disponibles