Bronzes Animalia

Pierre-Jules Mêne

(1810 - 1879)

Panthère de Constantine et gazelle



Information et demande de prix

Bronze à patine argentée

H. : 7 cm; L. : 19,3 cm; P. : 7 cm

Signé en creux «P.J. MÊNE» sur la terrasse

Épreuve de fonte ancienne

Au début des années 1840, le courant romantique se manifeste explicitement dans l’art de Mêne, alors que ses sculptures s’inspirent de la prédation, de la violence de la nature et du monde animal. 

Ce groupe, dont il existe très peu d’exemplaires, fut présenté lors du Salon de 1841 sous le titre Panthère de Constantine et gazelle. La même année, Mêne présenta un autre sujet : un Renard d’Islande et un coqLa revue L’Artiste évoque notre sculpture dans son compte rendu du Salon :

« La Panthère de Constantine, également en bronze, tient étendue sous sa griffe une charmante gazelle, et c’est un vigoureux animal, aux formes élégantes, aux mouvements onduleux et souples, rempli de force et d’agilité. »

Il existe un autre modèle, tout aussi rare, reprenant uniquement la panthère.

Bibliographie

– M. Poletti et A. Richarme, Pierre-Jules Mêne, catalogue raisonnéParis : Univers du Bronze, 2007, p. 194 (F&F7), (repr.).

– « Salon de 1841 », dans L’Artiste, 2e série, tome 7, Paris, 1841, pp. 366 – 367.