Bronzes Animalia

Maximilien Louis Fiot

(1886 - 1953)

Maximilien Fiot se forma auprès du sculpteur Prosper Lecourtier (1855 – 1924) et participa à des expositions très jeune. Il prit part au Salon des Artistes français à partir de 1904 et l’année suivante, il remporta une médaille d’honneur. En 1911, il obtint une médaille de troisième classe, pour un groupe de bassets, intitulé Deux frères.

Au début de la guerre, il intégra un régiment de chasseurs à cheval et exposa un Cerf aux écoutes lors d’une exposition en 1915, consacrée aux artistes tués, blessés, prisonniers ou aux armées. En 1930, avec le praticien Jules Menet, il réalisa un monument pour La Ferté Alais (Essonne), où vivait sa mère : un Lion en marbre, « veillant sur les enfants mort pour la Patrie ».

Devenu membre de la Société des Artistes français, il exposa au Salon de manière régulière et remporta une médaille d’argent en 1923. Il se vit décerner une médaille d’or au Salon de 1933 pour son Couple de panthères.

La plupart des bronzes de Fiot furent fondus par Susse Frères, à la cire perdue. Certaines de ses premières sculptures furent confiées à d’autres fonderies. 

Son Œuvre se caractérise souvent par la recherche du mouvement, ce qu’illustrent parfaitement ses oiseaux, saisis en plein vol. Son style est moderne et le traitement témoigne également d’une grande maîtrise des volumes.

 

Littérature

– J.-C. Hachet, Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers & fondeurs de l’Antiquité à nos jours, Paris : Argusvalentines, volume I, 2005, pp. 326 – 327. 

Œuvres disponibles