Bronzes Animalia

Georges Gardet

(1863 - 1939)

Georges Gardet est le fils du sculpteur Joseph Gardet. Son frère, Joseph-Antoine, devint également sculpteur. Formé par Aimé Millet et Emmanuel Frémiet à l’Ecole des Beaux Arts, c’est dans les sujets animaliers que Georges Gardet s’est distingué. Il se fit remarquer par ses groupes de fauves, soulignant toute la puissance de ces animaux. 

Il exposa très tôt au Salon mais à partir de 1887, le jeune sculpteur attira plus particulièrement le public, ébranlé par le groupe présenté cette année-là, Panthère et python, également connu sous le titre Drame au désert. La sculpture était en plâtre et fut par la suite fondue en bronze pour être placée au parc Montsouris, où il est toujours visible à ce jour. 

Gardet exposa au Salon tout au long de sa carrière, avec une médaille en 1889, puis un Grand Prix lors de l’Exposition Universelle de 1900. En 1896, il fut nommé Chevalier de la Légion d’honneur et devint Officier quatre ans plus tard.  Georges Gardet reçut par ailleurs un très grand nombre de commandes. Ses sculptures monumentales étaient non seulement plébiscitées par la France mais également à l’étranger. Ses œuvres se trouvent notamment en Argentine (un Groupe de cervidés datant de 1908 à Buenos Aires (Palermo), dont il existe deux autres exemplaires, à Nantes et à Sceaux), au Canada (où deux Bisons trônent dans le Palais législatif de Manitoba, à Winnipeg, depuis 1920), ou encore en Éthiopie (le Lion de Judah, réalisé en 1930 et se trouvant dans la capitale, à Addis-Abeba). Beaucoup d’autres sculptures de Gardet ont été disséminées à travers le monde, dans les collections et dans l’espace public.

Sculpteur majeur du début du XXe siècle, Georges Gardet fut  le président de la Société des Artistes Animaliers dés la création du Salon en 1913 et le resta jusqu’en 1931.

Littérature

– J.-C. Hachet, Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers & fondeurs de l’Antiquité à nos jours, Paris, Argusvalentines, volume 1, 2005, p. 341.

– P. Kjellberg, Les bronzes du XIXe siècle : Dictionnaire des sculpteurs, Paris : Les éditions de l’amateur, 1996, pp. 341 – 345.

Œuvres disponibles